Test d’orthographe pour recrutement : les astuces pour bien choisir

orthographe

Publié le : 13 décembre 20228 mins de lecture

Pour qu’une entreprise connaisse des profits, elle doit avoir un personnel compétent. Et qui dit collaborateurs compétents dit meilleure stratégie de recrutement. Contrairement à ce que la plupart des gens le pensent, recruter ne se résume pas à étudier les CV et/ou à lire les lettres de motivations. Ce ne sont que des étapes dans le processus de recrutement ; plus précisément les premières phases permettant de trier les candidatures reçues et de mettre en évidence les profils les plus correspondants au poste concerné.

Pour avancer dans le processus d’embauche et mesurer les aptitudes et le professionnalisme de chaque candidat, des tests de recrutement sont mis en place par le service. D’ailleurs, il en existe divers types, dont les tests de personnalité, les mises en situation professionnelles, les tests de logiques, les tests de compétences ou encore les tests d’aptitudes cognitives. Bien sûr, le choix du type de test peut varier d’un secteur d’activité à un autre ; mais la finalité reste la même, à savoir l’évaluation des compétences des postulants.

Se démarquant de ces divers tests, le test d’orthographe demeure un incontournable. Pour quelles raisons ? Quel type de test d’orthographe est le bon ?

 

L’importance d’un test d’orthographe dans un recrutement

Le test d’orthographe pour recrutement n’a jamais été aussi important qu’en ce moment. Il s’agit des tests de langue écrite permettant de connaitre le niveau du candidat. Mais pourquoi un tel test est-il essentiel en recrutement ? En effet, quel que soit le domaine exploité par une entreprise, elle ne peut échapper à la production quotidienne d’écrits. On peut même dire que plus de la moitié des salariés d’une société doivent faire des missions d’écritures quotidiennement, pour ne citer que la rédaction des courriels, des comptes rendus et rapports ou encore les conceptions de diverses présentations ainsi que les mises sur papier des projets de l’entreprise. Il est évident que les défauts d’expression écrite ne laissent pas intacte l’entreprise. Des courriels remplis de fautes d’orthographe ne peuvent que mettre en doute la crédibilité et la notoriété de celle-ci. Au pire, de telles fautes peuvent provoquer de l’incompréhension, une mauvaise interprétation chez l’interlocuteur ; ce qui pourrait amener à un malentendu. Une situation pareille pourrait même altérer la relation qu’un acteur économique tient avec ses clients.

Mais encore, cela peut arriver que la mauvaise communication écrite en interne d’une entreprise mette sens dessus dessous le fonctionnement de cette dernière. Voilà pourquoi les recruteurs sont de plus en plus exigeants sur les aptitudes orthographiques des postulants et qu’un test d’orthographe pour recrutement soit toujours réalisé.

 

Les types de test d’orthographe pour recrutement

Généralement, on peut diviser les tests d’orthographe en trois types, à savoir : la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe, la compréhension de texte et le test d’aptitude à la rédaction et à la synthèse.

– la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe :

C’est la base même du test orthographe pour recrutement. Elle se présente souvent sous forme de QCM, demandant de choisir, par exemple, l’orthographe correcte parmi quelques propositions ou de souligner la phrase comportant une erreur grammaticale. Les questions peuvent porter sur tous les points grammaticaux, allant du plus basique au français professionnel. Cela pourrait être des accords de verbe, des sujets d’antonymes ou synonymes… Et des questions relatives à la compréhension verbale sont mêmes possibles. C’est ainsi qu’on puisse demander la signification d’une expression courante.

– la compréhension de texte :

Il s’agit d’un test partant d’un texte. L’objectif pour le candidat est d’accumuler le maximum de points en répondant aux questions relatives audit texte. Habituellement, ce genre de test est mis en place par le recruteur lors d’une embauche d’un salarié dont la lecture, l’analyse et l’interprétation des rapports font partie de ses missions. 

– le test d’aptitude à la rédaction et à la synthèse

Cette variété de test s’apparente à une mise en situation. Le postulant sera évalué sur ses compétences orthographiques en rédigeant un contenu en un délai chronométré. 

 

Quel type de test d’orthographe choisir ?

Le type de test d’orthographe choisi peut être différent d’un recruteur à un autre. Cela dépend de son secteur d’activité ainsi que du poste à combler au niveau de l’entreprise. Pour le recrutement d’ouvriers, par exemple, un test de base serait suffisant. Par ailleurs, si le poste en question est d’une haute importance pour l’épanouissement de la société, un test d’ortographe pour les professionnels serait le plus convenable.

Quoi qu’il en soit, en tant que recruteur, vous avez le choix entre un test d’orthographe en ligne ou un test en temps réel.

– Test d’orthographe en ligne

Vu l’évolution technologique de la génération actuelle, faire faire des tests en ligne est devenu assez courant. Bien sûr, il va falloir créer un site sur lequel intégrer le test et auquel les postulants doivent accéder. Ce qui exige une réelle compétence informatique. Toutefois, une fois le site mis en place et bien fonctionnel, le processus de recrutement est considérablement allégé. Vous n’avez qu’à notifier aux candidats le jour et l’heure du test et à leur communiquer le lien du site. D’ailleurs, la majorité de ces sites calculent par eux-mêmes les scores des tests effectués. Il ne vous reste donc qu’à prendre connaissance des résultats.

– Test d’orthographe en temps réel

C’est le procédé classique. Vous étudiez les demandes reçues, les présélectionnez et contactez les élus pour programmer un entretien avec test. Il vous appartient de corriger les tests par la suite.

 

Comment évaluer l’orthographe du candidat lors d’un test ?

Le test d’orthographe pour recrutement fait partie de ce qu’on appelle tests d’aptitude. Il tend à constater les compétences transversales, c’est-à-dire les connaissances générales, d’un postulant. Par conséquent, l’évaluation pourrait être variée selon le poste à pourvoir. Si le test est généralement réparti sur quelques catégories, telles que la grammaire, l’orthographe, le vocabulaire, la conjugaison et la compréhension, l’aptitude d’un candidat pour occuper un poste X peut être évaluée sur les deux premières catégories si celle d’un candidat pour un poste Y exige la réussite de toutes les catégories.

Sans oublier que ces tests, pour être efficaces, sont conçus par des experts, accompagnés d’une grille d’évaluation certifiée. Et c’est sur cette dernière que les recruteurs peuvent évaluer objectivement les candidats.

Plan du site